Les casques bleus, soldats pour la paix dans le monde

Credit photo : republiquetogolaise.com

Le 29 Mai est la journée internationale dédiée aux casques bleus pour leur contribution à la paix dans le monde. Cette année, le thème retenu est « Ensemble pour la paix : le partenariat, clé du progrès ». Pour faire honneur à la contribution de ces hommes et femmes qui ont joué un rôle fort dans le dénouement des conflits violents dans le monde, partons à la découverte des casques bleus.

Quel est le rôle les casques bleus ?

 Depuis 1948, plus d’un million de casques bleus se sont mis au service des Nations Unies. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce ne sont pas que des militaires. Ils sont également composés de civils et de policiers, mis à disposition par leur pays, pour servir sous le drapeau onusien.

Les casques bleus jouent un rôle d’interposition entre les parties au conflit.  Et dans ce cadre, ils jouent le rôle de contrôle de respect du cessez-le-feu, protègent les civils, procèdent au désarmement des ex-combattant, assurent la défense des droits fondamentaux, luttent contre les mines terrestres, participent à l’organisation d’élections justes et libres dans les zones en fin de conflit etc.

En clair, ils fournissent du soutien aux pays en transitions de la guerre vers la paix.

Une mission bien encadrée

Les casques bleus sont des agents de qualité, formés aux normes de conduite rigoureuses. Notons que l’ONU attend de l’ensemble des casques bleus un respect scrupuleux des normes de conduite.

Quelle place pour les femmes et les jeunes dans le partenariat pour la paix des casques bleus ?

Les femmes ne sont pas négligées dans l’effectif des casques bleus. Elles sont vivement représentées et participent autant que leurs homologues masculins à tous les rôles dans l’exercice des fonctions des casques bleus. Les femmes casques bleus dans tous les domaines de maintien de la paix ont toujours joué un rôle efficace. Elles ont prouvé qu’elles pouvaient assumer les mêmes rôles aux mêmes normes et dans les mêmes conditions de difficultés, que leurs homologues masculins.

De la même manière, des dizaines de milliers de jeunes Casques bleus (âgés de 18 à 29 ans) sont déployés à travers le monde et jouent un rôle majeur en contribuant aux missions permettant d’accomplir les activités qui leur sont confiées, y compris dans le domaine de la protection des populations civiles. 

Les défis importants

Ces dernières années, la lutte contre le terrorisme a rendu particulièrement difficile l’exercice de la mission des casques bleus. Pour venir à bout de la violence, ils doivent aussi veiller à leur propre sécurité autant qu’à celle des populations des zones à protéger. En effet, ils sont eux-mêmes la cible de nombreuses attaques. Leur bravoure et sacrifice est à honorer car plus de 4.200 soldats de la paix ont péri dans leur effort de service sous le drapeau des nations unies.

Par ailleurs, il faut noter que leur sacrifice est également une considération qui affecte leurs familles, en cas de survenue de décès ou de blessures invalidantes. Il est donc important de penser aux familles des casques bleus afin d’offrir de bonnes garanties à leurs progénitures. Le prix lourd qu’ils paient nécessitent des actions compensatoires qui doivent venir des Etats pourvoyeurs de troupes, des organisations de la société civile des partenaires techniques et financiers.

De par le monde, les casques bleus font des prouesses pour la paix, même au péril de leurs vies. Ils méritent d’être célébrés et soutenus.

N. Djidjo et Seyram Adiakpo

Les casques bleus, soldats pour la paix dans le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.